LE CONCEPT DU PROJET ECO-BATI

dans PROJETS

 

ECO-BATI favorise l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments publics sur le territoire transfrontalier (Province de Cuneo, Imperia et Département des Alpes-Maritimes), à travers la diffusion de nouveaux modèles d’éco-construction, fondés sur la valorisation des ressources et des filières locales.

 

Le projet favorise l’adoption des procédures novatrices de commandes publiques écologiques (Green Public Procurement, GPP) et de systèmes de vérification et mesure des performances énergétiques par les Administrations Publiques italiennes et françaises. 

Il vise à faire connaître les thématiques du bio-bâtiment et de leur efficacité énergétique au grand public. Quant aux entreprises, Administrations Publiques et aux professionnels du secteur, un savoir-faire concernant les appels d’offre et les matériels éco-innovants réducteurs de consommation énergétique pour les bâtiments publics leur sera transmis.

home 1353389 960 720

La crise du secteur de la construction est apparue dans tous ses divers aspects ; face à quelques signes spécifiques de reprise économique, les acteurs du territoire estiment qu’il est nécessaire de réaliser une reconversion du secteur en termes d’innovation et de durabilité environnementale. Ceci aura pour but d’entraîner les diverses activités économiques rattachées.

Traditionnellement, il y a de nombreuses entreprises italiennes et françaises qui réalisent des travaux et/ou des commandes dans le cadre du secteur de la construction (installateurs, menuisiers, poseurs, maçons…). De plus, on trouve sur ces territoires des professionnels très appréciés pour leur façon de travailler, leur tradition et leur savoir-faire. Ceux-ci font souvent appel à des produits et/ou filières locales de qualité, qui peuvent devenir des moteurs de dynamiques de développement local.

Quatre bâtiments publics (les sièges de : la Chambre de Commerce de Cuneo, la Scuola Edile de Boves, la Chambre de commerce d’Imperia, le bâtiment de propriété de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur) seront chantiers pilotes ; utilisés à caractère démonstratif pour encourager l’adoption d’éco-matériaux, mais aussi comme outils de formation, de qualification et de certification des savoir-faire pratiques des ouvriers.